II-Les différents autres composants du chocolat

      Le chocolat contient de nombreux autres composants différents de l'anandamide. En effet, il y a environ 500 composants dans le chocolat. Voici donc un tableau vous présentant quelques composants du chocolat que l'on ne développera pas dans cette deuxième partie.

tableau-202-20sans-20fond.png

 

A-La théobromine :

      Le chocolat contient entre 0.04 et 0.50 grammes de théobromine. Cette molécule C7 H8 N4 O2 est un alcaloïde et appartient au groupe des méthylxanthines. Son nom pourrait faire penser qu'elle contient du brome (Br) mais ce n'est pas le cas. Cette appellation provient du fait que cette substance est l'un des principaux constituants du cacao : "theobroma", en grec ancien.

      La théobromine est souvent confondue avec la caféine, mais ces deux molécules n'ont pas les mêmes effets. La théobromine est un stimulant doux, durable et son action est positive sur l'humeur du consommateur. Elle est un antagoniste à l'adénosine et se fixe sur ses récepteurs, et bloque ainsi l'action de l'adénosine dans le cerveau. La théobromine permet donc de lutter contre l'anxiété et a un pouvoir antidépressif. De plus elle stimule le système cardio-pulmonaire, puisqu'elle est capable d'inhiber l'enzyme responsable de la dégradation de l'AMP cyclique, ce qui renforce les contractions cardiaques. Par ailleurs, elle stimule également les fonctions rénales, améliore les performances musculaires et accélère la transmission de l'influx nerveux. Elle augmente les réflexes, mais agit aussi sur les récepteurs à la dopamine, ce qui la rend susceptible de créer une dépendance.

scan0111.jpg

      Pour voir si le chocolat contient bien de la théobromine, nous avons alors choisi de réaliser une extraction (Annexe : extraction de théobromine)

 

B-La caféine :

  

      La caféine C8 H10 N4 O2 ou 1,3,7-triméthylxanthine est un alcaloïde appartient au groupe des méthylxanthines tout comme la théobromine mais possède une action plus forte que cette dernière puisque le corps l'assimile plus rapidement. Elle est responsable de l'augmentation de la réponse nerveuse aux stimulations. L'effet stimulant de produit contenant de la caféine vient en grande partie de son action sur les récepteurs membranaire à l'adénosine. L'adénosine est un neuromodulateur qui possède ses propres récepteurs. Lorsqu'elle se fixe sur ses récepteurs, l'activité nerveuse et ralenti et nous devenons somnolents. Ainsi, elle facilite donc le sommeil et dilate les vaisseaux sanguins afin d'assurer une bonne oxygénation lors de la phase de sommeil.  La caféine étant un antagoniste à l'adénosine, elle se fixe sur les mêmes récepteurs mais n'agit pas comme l'adénosine. C'est à dire que la caféine ne réduit pas l'activité neuronale et peut donc entrainer de la nervosité, de l'agitation, des insomnies...

 

      De plus la caféine accroit la sécrétion d'adrénaline puisqu'elle active plusieurs circuits neuronaux qui entraine l'hypophyse à secréter des hormones et qui vont faire produire aux glandes surrénales d'avantage d'adrénaline. L'adrénaline est appelé "hormone de la lutte ou de la fuite" c'est à dire qu'elle va nous permettre d'augmenter la vigilance et rendre l'organise plus réactif en gérant mieux le stress.

 

      Par ailleurs la caféine augmente le taux de dopamine (voir annexe le système de récompense), ce qui pourrait expliquer la dépendance des personnes qui consomment du chocolat.

 

scan0110.jpg

Fixation de l'adénosine sur ses récepteurs : activité nerveuse ralentie :

scan0112.jpg

Fixation de la caféine sur les récepteurs à l'adénosine : activité nerveuse accélérée :

 

C-La phényléthylamine :

      La phényléthylamine (PEA) (C8 H11 N) est une neurohormone et est également un alcaloïde surnommé "molécule de l'amour", puisque qu'elle présente de nombreuses vertus. Elle est produite naturellement dans le cerveau. En quantité insuffisante, la personne sujette à cette carence ressent de la fatigue et peut même être en état de dépression. En quantité trop importante, elle entraine de l'euphorie, voire de la paranoïa. C'est une amine biogène, assez proche des amphétamines (C9 H13 N).

 

amphetamine.pngFormule semi-développée de la molécule d'amphétamine, 1-phenylpropan-2-amine, point de fusion 300°C :


      Cette molécule, présente dans le chocolat, agit de manière stimulante. Sa consommation augmente l'activité des cellules nerveuses qui recherchent un état de plaisir, augmentent l'attention du consommateur, améliore l'humeur et favorise la libération de dopamine dans le cerveau. On peut parler d'une action anti-déprime. En effet, la phényléthylamine joue dans le cerveau un rôle de neurotransmetteur. Elle agit sur le système limbique, responsable de la régulation des émotions, de l'acuité mentale, de la  concentration, en stimulant la sécrétion de dopamine et de norépinephrine : "deux molécules du bien-être".

 

dopamine.jpg

                                                                                                                                                     |
Formule semi-développée de la dopamine, de formule brute C8 H11 NO2, présentant un groupement amine -N- et deux groupements hydroxyles :

norepinephrine.png

Formule semi-développée de la norépinephrine, de formule brute (C8 H11 NO3) présentant un groupement amine tout comme la dopamine mais trois groupements hydroxyles :



Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site